L’inconfort du gamer : le syndrome du canal carpien et la souris de PC !

Qui a dit que l’utilisation d’une souris de jeu ne présentait aucun risque pour la santé ? Attention au syndrome du canal carpien si vous passez beaucoup de temps à jouer à des jeux vidéo sur votre ordinateur.

Le syndrome du canal carpien : Qu’est-ce que c’est ?

L’affection connue sous le nom de SCC (syndrome du canal carpien) est assez répandue. Elle résulte de la compression du nerf médian lors de son passage dans un ligament du poignet. Le syndrome du canal carpien est un autre nom qui renvoie à la même affection.

La sensibilité de la main, notamment du pouce, est causée par ce nerf. Dans l’Union européenne, cette maladie est reconnue comme une maladie professionnelle depuis 2000. Depuis 2003, elle occupe même la deuxième place parmi les maladies professionnelles.

Environ 600 000 Français sont touchés par cette maladie chaque année. En outre, plus de 130 000 personnes ont eu recours à la chirurgie pour traiter ce problème.

De nombreux joueurs sur PC expriment des douleurs dans les poignets.

Bien qu’on en parle rarement, ce syndrome peut être invalidant. De nombreux joueurs chevronnés ont des difficultés depuis plusieurs mois, ce qui les empêche de donner leurs meilleures performances. Les joueurs expriment de plus en plus fréquemment des douleurs aux mains, aux poignets et parfois même aux épaules.

Yannis Bouillenec, plus connu sous le nom de TonyTruand, un joueur professionnel d’Overwatch, l’a décrit comme « une sciatique dans la main ».

Lorsque vous avez un épisode de tendinite, vous êtes impuissant. Lorsque le kinésithérapeute touche votre bras, vous criez. Le simple fait d’y penser vous fait mal, selon Yann Chauvière, qui utilise le pseudonyme CdV.

A Lire aussi  Quel clavier anglais (qwerty) choisir ?

Quels sont les signes à surveiller pour un joueur ?

En réalité, c’est la mauvaise posture du poignet qui est à l’origine de cette maladie. On parle parfois du syndrome de la souris. Lorsque vous utilisez fréquemment la souris, votre bras commence à se contracter. Votre main se crispe. Vous étendez vos doigts. Votre bras devient rigide, tendu, et peut-être même douloureux dans cette position d’extension.

Similaire à une tendinite chronique

De nombreux joueurs ont attiré l’attention sur cette terrible pratique sans se préoccuper du problème. En réalité, les trois premiers doigts de la main éprouvent des douleurs à la suite de la maladie. La perte de sensibilité peut (ou non) y être liée. Vous avez mal au poignet ou à la main. Selon la personne, l’agonie peut parfois être silencieuse. L’épaule ou même la colonne cervicale peuvent ressentir ces douleurs.

Un joueur est menacé par une diminution de sa force. L’évolution de la maladie entraîne un déclin de la force de la main affectée. Il est vrai qu’il y a des difficultés à tenir ou même à saisir des objets. Après un certain âge (environ 55 à 60 ans), il se peut que vous ne puissiez plus tenir des objets en raison de la diminution de la sensibilité. Cependant, dans le monde des jeux vidéo, ces dangers commencent à apparaître beaucoup plus tôt, au moins dans la vingtaine.

Décharges électriques ou picotements

Vous pouvez vous réveiller en raison de paresthésies (ou picotements) nocturnes. Ces réveils peuvent survenir à n’importe quel moment de la nuit, fréquemment, ou à la fin de la nuit. En conséquence, vous avez envie de secouer votre main pour vous débarrasser de ces symptômes.

A Lire aussi  Quel boîtier de PC dois-je choisir ?

En outre, vous pouvez ressentir une décharge électrique près de votre poignet. Le nerf médian ne stimule pas autant les muscles de la main, ce qui rend difficile l’écartement des doigts, par exemple.

Quels sont les effets du syndrome de la souris ?

Les joueurs d’une vingtaine d’années sont de plus en plus susceptibles de souffrir d’une affection qui est généralement diagnostiquée chez les personnes de plus de 40 ans.

Le poignet et les doigts se crispent si vous jouez pendant plus de trois heures, parfois après seulement cinq minutes. En clair, le corps finit par réagir si votre poignet reste dans la même position. Cela pourrait indiquer un syndrome du canal carpien.

En général, le design, le prix, la couleur et la marque de la souris sont fréquemment pris en considération lors du choix de celle-ci. Malheureusement, l’utilisation d’une souris traditionnelle sollicite votre bras.

En conclusion, l’utilisation d’une souris verticale vous permet d’éviter les symptômes du syndrome du canal carpien. Jouer activement a les mêmes effets que de travailler dur (couture, construction, etc.).

Le choix de votre souris doit correspondre à la morphologie de votre main. Pour trouver le modèle qui vous convient le mieux, il faut comparer les options disponibles.

Quels sont les traitements disponibles pour le syndrome de la souris lorsque l’on joue beaucoup sur un PC ?

Lorsque vous jouez à des jeux vidéo pendant de longues périodes, il est essentiel de disposer d’une configuration de jeu solide. La santé de vos muscles dépend largement de la souris que vous choisissez. Imaginez la situation. Vous cliquez pendant des heures. Vous gardez la même posture en cliquant une nouvelle fois. Avec le temps, même votre poignet et vos doigts commencent à vous faire mal.

A Lire aussi  À quoi servent exactement les routeurs ?

Et pire encore. Votre épaule et éventuellement votre cou sont touchés par la douleur. Votre main semble moins délicate. Même vos passe-temps semblent devenir inconfortables. Vous avez l’impression que vous vous efforcez de prendre quelque chose et que vous êtes sur le point de le voir tomber. Secouer le côté douloureux vous empêche de dormir.

Certaines personnes s’entraînent jusqu’à dix heures par jour. Les jeux en réseau ne s’arrêtent jamais. zéro temps mort Pour se soulager, il suffit d’avoir le malheur de laisser la souris seule pendant cinq minutes. Le match est terminé. Votre main restera bloquée pendant un certain temps si vous la gardez au même endroit pendant une longue période.

En fait, le médecin vous conseillera probablement de poser votre jeu. Ces douleurs comportent un certain risque en raison de la compression du nerf. Couper le ligament libère plus d’espace pour le nerf, mais la précision et la vitesse du jeu peuvent en souffrir.

Même à un niveau très élevé, le moindre déclin de l’habileté de la main peut modifier l’orientation de la carrière d’un joueur. Pour cette raison, il est préférable d’utiliser une souris verticale pour éviter le syndrome du canal carpien.

Vous l’avez compris, ami joueur ; au cas où vous seriez touché, faites attention !

Laisser un commentaire